Cinéma : Traviata et nous

“Traviata et nous” est un intéressant documentaire sur le célèbre opéra de Giuseppe Verdi, donné en Aix-en-Provence à l’été 2011 et qui a par ailleurs fait l’objet d’une captation (disponible en DVD). Le metteur en scène fait le choix de ne pas montrer la représentation, mais d’explorer les différentes étapes des répétitions. Le spectateur vérifiera ainsi que la musique de Verdi garde, malgré les années, tout son pouvoir d’émotion, surtout quand chante Natalie Dessay, et que la mise en scène d’opéra est un art minutieux, difficile. Sous un certain angle, il s’agit autant d’un documentaire sur la Traviata que sur … Lire plus

Cinéma : Après mai

Après Mai, le film d’Olivier Assayas sorti mi novembre, saisit un petit groupe de lycéens qui découvrent, au tout début des années 70, le militantisme politique d’extrême-gauche, la liberté sexuelle, les voyages, le féminisme, et pour deux d’entre eux, leur vocation artistique. Plus que la description généralement faite du film ne le laisse penser, qui insiste sur sa dimension politique, il s’agit d’un récit de formation (et apprend-t-on dans les interviews de l’auteur, à forte composante auto-biographique) : le personnage principal se forge une personnalité autonome au travers des différentes péripéties politiques et amoureuses que propose le scénario, et finit … Lire plus

Biographie : Jean Renoir de Pascal Mérigneau

C’est un livre remarquablement documenté et remarquablement écrit que vient de livrer, sur Jean Renoir, Pascal Mérigneau, le critique cinématographique du Nouvel Observateur. Jean Renoir est un cinéaste si célèbre qu’on oublie combien sa carrière fut heurtée, et qu’il est mort en Californie célèbre mais dans un demi-exil. La biographie de Pascal Mérigneau le rappelle avec précision, dans une narration riche et vivante. Les anecdotes sont nombreuses mais ne nuisent pas à la cohérence du livre. Qui sait que Renoir aurait dû tourner L’Etranger de Camus, sur la suggestion de Gérard Philippe, 28 ans à l’époque, qui convoitait le rôle de … Lire plus

Théâtre : Nosferatu

Difficile de prendre un vrai intérêt au Nosferatu joué, en ce moment,  à l’Odéon par une troupe polonaise de qualité, dirigée par Grzegorz Jarzyna (en polonais surtitré). Le thème, Nosferatu ainsi adapté à la scène et transposé aujourd’hui, avait pourtant de quoi de quoi attirer, avec ce mélange d’horreur, de jeunes femmes, de sang et et d’érotisme qui en a fait la célébrité – et tel n’est pas le cas.  On ne s’ennuie pas, on regarde,  mais on s’en fiche. Comme souvent les spectacles donnés à Paris par les troupes d’Europe centrale, l’accent est mis sur les images fortes, servies … Lire plus

Julia Child, la prêtresse du French cooking

Comment se fait-il que l’Américaine qui a imposé l’art de la cuisine française aux Etats-Unis soit presque inconnue en France ?  Elle, dont la cuisine, batterie en cuivre de chez Dehillerin y compris,  fait partie de la collection permanente du Musée de l’Histoire Américaine de la Smithsonian à Washington, et qui attire là plus de visiteurs que les souliers rouges de Dorothy dans Le Magicien d’Oz ?   Les exemples sont rares d’une francophilie américaine ainsi panthéonisée.  Mais évidemment, le miroir ne marche pas dans les deux sens. Du Cordon bleu aux cuisines américaines Auteur de Mastering the Art of French Cooking dont … Lire plus

Shareholders et Stakeholders, mots et valeurs

« Surely, corporate managers themselves, who must operate within the broader law of business, are aware of the legally imposed duties to protect workers, consumers, and larger communities. Perhaps it is time corporate lawyers caught up to this reality »1A. Winkler, « Corporate Law or the Law of Business?: Stakeholders and Corporate Governance at the End of History », Law and Contemporary Problems, 2004, Vol. 67, … Suite… et que nombre d’États et d’organisations (publiques ou privées) supranationale et internationale appellent à promouvoir une croissance durable et socialement responsable. Milton Friedman en ses oeuvres Bien après les discussions des professeurs Berle et Dodd relayées par la Harvard Law Review … Lire plus

Andrzej Wajda, cinéaste du passé imparfait

Andrzej Wajda a aujourd’hui 86 ans, et pourtant rien n’indique qu’il songe à prendre sa retraite.  Il est en plein tournage d’un biopic sur Lech Wałęsa, l’illustre dirigeant du syndicat Solidarnosc. On peut considérer ce film comme la rencontre symbolique de deux Polonais de légende, dont la notoriété a connu peu à peu une éclipse. En réalité, il ne s’agit pas de leur première rencontre cinématographique, car ils se sont croisés voici plus de trente ans, en 1981, quand Wajda tournait son Homme de fer, l’histoire du triomphe du mouvement Solidarité. Dans ce film, Wałęsa n’est pas seulement visible dans … Lire plus

1912-2012 : Les Dieux ont soif, Anatole France ou les bienfaits de l’aporie

Rien de moins favorable à sa postérité, pour un écrivain, que d’être assis entre deux siècles. Chateaubriand, certes, a su faire de cette chausse-trappe un piédestal.  Anatole France n’y a pas si bien réussi. Les quatre tomes de ses Œuvres qui s’alignent dans la Bibliothèque de la Pléiade, entre Faulkner et García Lorca, portent la reliure havane, signe distinctif de l’appartenance au XXe siècle. Est-ce l’attribution du prix Nobel en 1921, trois ans avant sa mort, qui a justifié ce rattachement ? Car François Anatole Thibault était né sous le règne de Louis-Philippe ; il avait sept ans au moment du coup d’État … Lire plus

La difficile « Question allemande »

Les termes de « Question allemande » sont galvaudés. Cette Question a pourtant occupé près de deux siècles d’histoire européenne, de la lente formation de l’Empire allemand à compter de la défaite de Napoléon jusqu’à la Réunification de 1989, puis elle a semblé se dissoudre dans l’Europe communautaire pour réapparaitre brutalement aujourd’hui. Les termes eux-mêmes sont employés maintenant à tort et à travers.  Que désigne cette formule ?  Rien qui ait à voir avec le nazisme, cet épisode catastrophique de l’histoire allemande, à maints égards accidentel, et qui n’a duré que douze années. Elle renvoie à un contexte précis de rupture dans les … Lire plus

Militer … et finir avec une voiture de fonction

Cher Monsieur,
la volonté exprimée par votre fils de «rejeter la société de consommation et le néolibéralisme sauvage des élites mondialisées» semble effectivement poser de nombreux problèmes au sein de votre famile. Je comprends en effet aisément l’impact négatif sur l’ambiance des réunions familiales que peut avoir la volonté de Kévin de «cracher sur Noël, la fête des mères et les autres symboles pourris des oppressions religieuses comme capitalistes». De plus, à partir du moment où votre enfant refuse de «rejoindre n’importe laquelle des écoles des moutons du capitalisme, ces fabriques d’esclaves volontaires», ses choix d’orientations professionnelles peuvent sembler incertains. Lire plus