Illégal / Immoral : la prostitution dans l’impasse

On l’a observé : les débats sur la prostitution n’avancent pas. Les options de politiques publiques sont les mêmes depuis près de deux siècles : interdire et sanctionner  / reconnaitre et réglementer / ignorer et tolérer (ce qui était la position du droit français pendant longtemps).  Les positions philosophiques sous-jacentes sont elles-aussi bien connues. Abolir et sanctionner Pour les uns, il faut interdire la prostitution et la transformer en délit correctionnel : elle procède d’une situation répréhensible (la domination masculine, l’infériorité économique des femmes), et elle attente à une norme morale supérieure, la dignité de la femme, notion qui remplace dans … Lire plus

Bruno Le Maire, la France et l’Allemagne

“Le mépris typiquement français pour les petits pays et leurs drames. Mais si ! Mais si, je le vois bien ! Vous ne devriez pas. Votre grande histoire ne vous donne aucun droit sur nous. Elle a été autant abîmée que la nôtre, votre grande histoire, seulement vous ne voulez pas le reconnaître, non ? Je me trompe ? Vous avez cru que votre histoire vous donnait des droits sur les autres, sur les petits, sur les vaincus. Vous faites une erreur. Vous faites une erreur grossière depuis des années. Les petits pays vous voient rapetisser à votre tour, certains, … Lire plus

Homosexualité au Cameroun : tristes tropiques

Quatre-vingt-huit pays dont près de quarante pays africains répriment les relations sexuelles entre personnes de même sexe. « Perversion morale », « maladie importée de l’occident», « déviance sexuelle»,  « crimes contre l’humanité », en Afrique et notamment au Cameroun, les qualificatifs méprisants ne manquent pas pour désigner l’homosexualité. Il serait trop facile de leur jeter la pierre lorsqu’on sait que l’homosexualité a été considéré comme une pathologie psychiatrique jusqu’en 1973 aux USA et jusqu’en 1992 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la Classification Internationale des Maladies (CIM). Si l’homosexualité est dépénalisée en 1982 grâce à Robert Badinter qui a essuyé … Lire plus

Cinéma : Traviata et nous

“Traviata et nous” est un intéressant documentaire sur le célèbre opéra de Giuseppe Verdi, donné en Aix-en-Provence à l’été 2011 et qui a par ailleurs fait l’objet d’une captation (disponible en DVD). Le metteur en scène fait le choix de ne pas montrer la représentation, mais d’explorer les différentes étapes des répétitions. Le spectateur vérifiera ainsi que la musique de Verdi garde, malgré les années, tout son pouvoir d’émotion, surtout quand chante Natalie Dessay, et que la mise en scène d’opéra est un art minutieux, difficile. Sous un certain angle, il s’agit autant d’un documentaire sur la Traviata que sur … Lire plus

Cinéma : Après mai

Après Mai, le film d’Olivier Assayas sorti mi novembre, saisit un petit groupe de lycéens qui découvrent, au tout début des années 70, le militantisme politique d’extrême-gauche, la liberté sexuelle, les voyages, le féminisme, et pour deux d’entre eux, leur vocation artistique. Plus que la description généralement faite du film ne le laisse penser, qui insiste sur sa dimension politique, il s’agit d’un récit de formation (et apprend-t-on dans les interviews de l’auteur, à forte composante auto-biographique) : le personnage principal se forge une personnalité autonome au travers des différentes péripéties politiques et amoureuses que propose le scénario, et finit … Lire plus

Biographie : Jean Renoir de Pascal Mérigneau

C’est un livre remarquablement documenté et remarquablement écrit que vient de livrer, sur Jean Renoir, Pascal Mérigneau, le critique cinématographique du Nouvel Observateur. Jean Renoir est un cinéaste si célèbre qu’on oublie combien sa carrière fut heurtée, et qu’il est mort en Californie célèbre mais dans un demi-exil. La biographie de Pascal Mérigneau le rappelle avec précision, dans une narration riche et vivante. Les anecdotes sont nombreuses mais ne nuisent pas à la cohérence du livre. Qui sait que Renoir aurait dû tourner L’Etranger de Camus, sur la suggestion de Gérard Philippe, 28 ans à l’époque, qui convoitait le rôle de … Lire plus

Théâtre : Nosferatu

Difficile de prendre un vrai intérêt au Nosferatu joué, en ce moment,  à l’Odéon par une troupe polonaise de qualité, dirigée par Grzegorz Jarzyna (en polonais surtitré). Le thème, Nosferatu ainsi adapté à la scène et transposé aujourd’hui, avait pourtant de quoi de quoi attirer, avec ce mélange d’horreur, de jeunes femmes, de sang et et d’érotisme qui en a fait la célébrité – et tel n’est pas le cas.  On ne s’ennuie pas, on regarde,  mais on s’en fiche. Comme souvent les spectacles donnés à Paris par les troupes d’Europe centrale, l’accent est mis sur les images fortes, servies … Lire plus

Julia Child, la prêtresse du French cooking

Comment se fait-il que l’Américaine qui a imposé l’art de la cuisine française aux Etats-Unis soit presque inconnue en France ?  Elle, dont la cuisine, batterie en cuivre de chez Dehillerin y compris,  fait partie de la collection permanente du Musée de l’Histoire Américaine de la Smithsonian à Washington, et qui attire là plus de visiteurs que les souliers rouges de Dorothy dans Le Magicien d’Oz ?   Les exemples sont rares d’une francophilie américaine ainsi panthéonisée.  Mais évidemment, le miroir ne marche pas dans les deux sens. Du Cordon bleu aux cuisines américaines Auteur de Mastering the Art of French Cooking dont … Lire plus

Shareholders et Stakeholders, mots et valeurs

« Surely, corporate managers themselves, who must operate within the broader law of business, are aware of the legally imposed duties to protect workers, consumers, and larger communities. Perhaps it is time corporate lawyers caught up to this reality »1A. Winkler, « Corporate Law or the Law of Business?: Stakeholders and Corporate Governance at the End of History », Law and Contemporary Problems, 2004, Vol. 67, … Suite… et que nombre d’États et d’organisations (publiques ou privées) supranationale et internationale appellent à promouvoir une croissance durable et socialement responsable. Milton Friedman en ses oeuvres Bien après les discussions des professeurs Berle et Dodd relayées par la Harvard Law Review … Lire plus

Andrzej Wajda, cinéaste du passé imparfait

Andrzej Wajda a aujourd’hui 86 ans, et pourtant rien n’indique qu’il songe à prendre sa retraite.  Il est en plein tournage d’un biopic sur Lech Wałęsa, l’illustre dirigeant du syndicat Solidarnosc. On peut considérer ce film comme la rencontre symbolique de deux Polonais de légende, dont la notoriété a connu peu à peu une éclipse. En réalité, il ne s’agit pas de leur première rencontre cinématographique, car ils se sont croisés voici plus de trente ans, en 1981, quand Wajda tournait son Homme de fer, l’histoire du triomphe du mouvement Solidarité. Dans ce film, Wałęsa n’est pas seulement visible dans … Lire plus