Julian Jackson en débat – Réponses (2)

Notre deuxième intervenante cet après-midi est Alice Kaplan, professeur de français à l’université de Yale et spécialiste de la France du XXe siècle. Son enseignement et ses recherches ont porté sur la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences, la guerre d’Algérie et les écrivains français de l’après-guerre. Parmi ses ouvrages sur les procès, citons Intelligence avec l’ennemi : le procès Brasillach et L’interprète. Elle a présenté son ouvrage En quête de l’Etranger lors d’un séminaire au Wilson Center en 2016. Alice Kaplan : Le moment est bien opportun pour se pencher sur les grandes questions de votre livre : la complicité des Etats dans les crimes … Lire plus

Julian Jackson en débat – Réponses (1)

Notre première intervenante est Shannon Fogg, professeur d’histoire et présidente du département d’histoire et de sciences politiques de l’université des sciences et technologies du Missouri. Elle a obtenu son doctorat à l’université de l’Iowa et est l’auteur de The politics of everyday life in Vichy France : Foreigners, Undesirables and Strangers1Cambridge University Press, 2009 et Stealing Home : Looting, Restitution and Reconstituting Jewish lives in France 1942-19472Oxford University Press, 2017.. Shannon Fogg : Avec France on Trial, Julian Jackson nous offre une histoire faite d’intrigues politiques, de drames judiciaires et de mythes qui se créent. Julian, vous avez dit que … Lire plus

Julian Jackson en débat

En novembre dernier, l’American Historical Association et le Woodrow Wilson Center ont demandé à Julian Jackson, historien britannique très connu en France pour ses travaux sur le Général de Gaulle, de présenter son livre sur le procès du Maréchal Pétain “France on trial : The case of Marshal Pétain” et d’en discuter les conclusions avec deux historiennes américaines réputées, Shannon Fogg et Alice Kaplan. Contreligne est heureux de vous proposer la transcription des débats qui ont eu lieu à cette occasion,, alors que le livre de Julian Jackson vient d’être traduit en français. Julian Jackson est professeur émérite d’histoire française à l’université Queen Mary de Londres. Il a notamment publié France the Dark Years 1940 to 1944 (2001) ; The fall of France (2003), qui a remporté le prix Wolfson d’histoire ; et A Certain Idea of France : a life of Charles de Gaulle (2018), lauréat du prix Duff Cooper pour la non-fiction et du prix du livre de la Bibliothèque américaine à Paris, ainsi que livre de l’année pour le New Yorker, le Financial Times, le Spectator et d’autres publications. . Lire plus

De Paris à Prague, la fabrique de la mémoire anticommuniste

Mai 1968 à Paris fut certainement grisant. « Sous les pavés, la plage », clamait le slogan. Les adeptes du marxisme, léninisme, maoïsme, trotskisme et de peu ou prou toutes les autres idéologies de gauche unirent leurs forces contre le régime archaïque et autoritaire du Général de Gaulle. Des jeunes survoltés occupèrent les universités, dressèrent des barricades et affrontèrent la police dans des batailles épiques qui firent sept morts, tandis que le pays entamait une grève générale qui dura des semaines. Bien que ce niveau de violence ne fût pas louable en soi et que la naïveté de ces idéaux politiques parût quelque peu navrante vu de Prague où la population était déjà autrement plus sensibilisée au potentiel destructeur de ces idéologies, les intentions n’en étaient pas moins relativement nobles. Le mouvement a profondément transformé la société française, passée d’une mentalité conservatrice à une attitude plus ouverte, tolérante et Lire plus

L’Etranger ou les bienfaits de la guillotine

Difficile de lire ou de relire l’Etranger sans un sentiment de perplexité, de gêne qui vient rarement à la lecture des grands romans. Son héros n’appelle aucune sympathie ; sa psychologie profonde, ses actes sont peu compréhensibles ; il ne s’explique jamais – raison pour laquelle le roman a donné lieu à des commentaires si nombreux, si savants, et son personnage principal, Meursault, au premier chef.  Cependant il manque, même dans les ouvrages les plus intelligents écrits à son sujet, une idée qu’on voudrait avancer sans prétendre être un spécialiste de l’œuvre de Camus, loin de là, et sans avoir … Lire plus

Justice et cinéma, ce vieux couple

Gaby Morlay dans "Accusée, Levez-vous", de Maurice Tourneur (1930)

Notre entretien avec l’auteur de “La Justice au Cinéma”, paru en octobre dernier, l’excellente analyse d’un couple presque aussi vieux que le cinéma. – Thibault de Ravel d’Esclapon, vous montrez de façon très convaincante que le cinéma et la justice entretiennent des relations qui vont bien au-delà des prétoires et des films qui sont directement consacrés aux procès. Quelle distinction faites-vous entre le film de prétoire et ce que vous appelez le film de justice ? Lire plus

Droit dans ses bottes et bien à droite

Si le nouveau Premier ministre peut sembler sympathique, parce qu’il est jeune, souriant et homosexuel, ce qui témoigne d’une évolution heureuse de la société française, deux des mesures qu’il a annoncées lors de son discours à l’Assemblée nationale sont de sa part étonnantes, et même choquantes1Déclaration de politique générale du 30 janvier 2024.. Lutter contre le chômage de longue durée et celui des seniors en particulier mérite les applaudissements. Mais le faire en les privant d’une allocation de solidarité spécifique, de l’ordre de 600€ par mois, pour les transférer vers le régime du RSA, c’est pauvre du point de vue … Lire plus

Les grimaces du populisme, la voix de l’extrême-droite

L’essai vif et percutant que livre Claire Sécail, historienne des médias, au sujet de Cyril Hanouna et de sa contribution au projet politique du groupe Bolloré est bienvenu, même s’il sera probablement insuffisant à arrêter la vague de fond qui s’annonce. L’émission Touche Pas à Mon Poste avait défrayé la chronique dès les années 2010 par la vulgarité ostentatoire de ses animateurs, et de Cyril Hanouna en particulier dont la grossièreté et l’impudence sont sans précédent à la télévision française. On se souvient des nouilles versées dans le caleçon de son  acolyte Lire plus

Tous pourris ? L’élite et sa morale

Dans son Économie morale de classes dirigeantes, Pierre Lascoumes, sociologue de l’action publique et spécialiste de la corruption1Directeur de recherche émérite du CNRS au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po., examine l’aptitude des élites, qu’elles soient économiques ou politiques, à transgresser les règles, soulignant la faiblesse des sanctions et la tolérance envers les fraudes. Il propose une analyse de « l’économie morale » des élites, mettant en lumière les trois facteurs propices aux pratiques illicites : les règles dérogatoires, l’exercice de justification de ces dérogations et des sanctions faibles. L’auteur suggère d’explorer les principes guidant la conception des biens et les croyances collectives … Lire plus

Clin d’œil : votes et sociologie

Voici notre grande étude sur le vote majoritaire dans chacun des grands segments de la société française selon les données recueillies dans une sélection de bistrots parisiens  Les chercheurs de notre CLSEF ont développé un modèle de sociologie électorale qui s’appuie sur les fondements posés par les pères de la discipline, et l’ont enrichi de référentiels internationaux pris aux meilleures sources. Ils proposent de solides facteurs explicatifs pour les choix des électeurs, qui sont souvent prédéterminés par des variables sociales et culturelles lourdes et complexes. Notre méthode mêle quantitatif et qualitatif selon les règles prescrites pour les études conduites en double … Lire plus