Faut-il encore lire Louis Dumont ? Holisme, individualisme et démocratie

L’œuvre de Louis Dumont (1911-1998) demeure largement méconnue hors de l’anthropologie et des études indianistes, malgré son ampleur et son intérêt, et ce, en dépit des efforts du philosophe Vincent Descombes et de sociologues proches de ses travaux, comme Irène Théry ou Alain Ehrenberg. Pourtant, le «holisme méthodologique» de Dumont, porté par certains concepts spécifiques comme «hiérarchie de valeur», «totalité» ou «individualisme», contribue à porter un regard original sur l’idéologie moderne dans son ensemble, et la démocratie libérale en particulier. En ressortent éclairés sous un nouveau jour les débats contemporains à propos du pluralisme social et culturel au sein de toute société démocratique, visant notamment à examiner les conditions de possibilité de l’individualisme moderne, tout en interrogeant le slogan de « l’égalité dans la différence », véritable lieu commun des prétentions contemporaines à la reconnaissance identitaire. Lire plus