Tunisie révolutionnaire : un riche arrière-plan

Il serait partial et parcellaire de présenter le rôle crucial qui a été joué par la société civile tunisienne dans le déclenchement de la première révolution populaire du vingt-et-unième siècle, et son rôle décisif actuel dans la lutte contre l’intégrisme « religieux » et ses ramifications internationales, sans rappeler la place particulière de la Tunisie au cœur de la Méditerranée et dans l’histoire des religions monothéistes, place qui a fait de la Tunisie un lieu propice à travers l’histoire à  la diversité, à la tolérance, à l’échange et à l’éclosion de pensées nouvelles révolutionnant les paradigmes et les régimes en place. La République … Lire plus

Un concept problématique: le “racisme anti-blanc”

Attisant les passions et alimentant les polémiques, le concept de « racisme anti-blanc », désignant une intolérance visant les « Blancs » ou les « Français de souche »1Les termes « Blancs » ou « Français de souche » ne désignent pas un groupe d’individus essentialisé par des attributs physiques mais plutôt un groupe perçu comme tel], … Suite…. L’extrême-droite n’est pourtant pas la seule à avoir utilisé cette expression. En effet, en 2005 suite aux violences observées lors des manifestations lycéennes, des personnalités d’un tout autre bord avaient lancé un « appel contre les ratonnades anti-Blancs ». Cette initiative, notamment soutenue par Alain Finkielkraut, Jacques Julliard, Bernard Kouchner, Pierre-André Taguieff,  … Lire plus

L’Étranger, 1942-2012, avec des dessins de José Muñoz

Il est toujours risqué d’illustrer un roman célèbre, plus risqué encore que de l’adapter pour le cinéma,  car dans le livre illustré l’image et le texte doivent cohabiter—impossible de faire oublier l’original pour mieux imposer les images. En ce qui concerne L’Étranger de Camus, une chose est claire : c’est le soleil qu’ il faut rendre avant tout ; un soleil de plomb le jour de l’enterrement de la mère de Meursault à Marengo;  le soleil de la plage où Meursault est heureux avec Marie;  et encore, ce soleil qui aveugle Meursault sur la plage où il va tirer, tuant l’Arabe par … Lire plus

Refonder l’entreprise, Blanche Segrestin et Armand Hatchuel

Blanche Segrestin et Armand Hatchuel, Refonder l’entreprise Éditions Seuil, coll. La République des idées, 2012 Encore une étude sur les origines de et les remèdes à la crise, direz-vous (v. not., M. Aglietta et A. Rebérioux, Les dérives du capitalisme financier, Albin Michel, 2004) ! Détrompez-vous : la réflexion que proposent ces deux professeurs des Mines ParisTech, Blanche Segrestin et Armand Hatchuel, dans leur essai « Refonder l’entreprise », est, sans jeu de mots, une mine d’informations et de pistes de recherches. Comment lire un ouvrage d’économistes quand on ne l’est pas soi-même ? Les partisans de l’analyse économique du … Lire plus

L’Inventaire du communisme, François Furet

François Furet, L’Inventaire du communisme, Editions EHESS Le petit livre (92 pages) réalisé par l’historien Christophe Prochasson à partir de discussions qu’eurent ensemble François Furet et Paul Ricoeur en 1997 n’est pas une introduction au maitre livre de Furet, Le passé d’une illusion (1995). Ce serait plutôt une piqure de rappel, heureuse et bienvenue. Les thèmes du Passé d’une illusion, repris dans cet Inventaire sur le mode de la conversation, s’éloignent de nous, de la même façon que la Guerre de 14-18 s’est éloignée. On ne se représente plus ce qu’a été l’illusion communiste, comme on ne comprend plus ce qu’ont … Lire plus

Revues : Commentaire et Le Débat, Printemps 2012, Books mai 2012

Commentaire, Printemps 2012 Bon numéro de printemps, avec une série d’articles de grands dirigeants d’entreprise (Bertrand Collomb et surtout Patrick Pélata), d’Olivier Coste et de Pascal Lamy sur la situation concurrentielle de l’économie française. Comme le montre probablement aussi l’ouvrage de l’ancien PDG de Saint-Gobain, La France doit choisir, il est probablement en train de se reformer un parti transversal, le Parti Industriel, celui des lointains héritiers de Saint-Simon et de Pierre Massé : renforcement industriel sans protectionnisme, cohésion sociale, progrès collectifs. A noter aussi, l’article d’Alain Besançon : Plaisir à lire Proust, intéressant parce qu’il traite Proust en auteur que l’on … Lire plus

Mon tour du Monde, d’Eric Fottorino

L’ouvrage de l’ancien directeur du Monde est surprenant. Il est d’abord mieux écrit et moins complaisant que la plupart des autobiographies, genre dont il relève sans en avoir l”air. Il est aussi riche de toutes sortes d’aperçus sur la difficulté à diriger un grand quotidien : rédaction  immature, infrastructure coûteuse et inadaptée, pression politique franche et directe, banquier sans pudeur ni scrupule, coordination de la rédaction “papier” et de la rédaction numérique rendue difficile par la différence dans les actionnariats sous-jacents, … Le récit des rencontre avec N. Sarkozy serait presque difficile à croire si tout dans le livre ne témoignait … Lire plus