Matisse à Beaubourg

L’exposition “Matisse. Paires et séries” au Centre Pompidou de Paris, du 7 mars au 18 juin 2012, s’annonce comme une exposition majeure de l’année 2012. Elle est effectivement remarquable en tous points, même si l’on ne peut la conseiller à des adolescents qui ne connaitraient pas déjà le peintre et son œuvre. Il s’agit d’une exposition de peinture « pure », avec des œuvres qui montrent que pour la complexité et le foisonnement, Henri Matisse (1869-1954) ne craignait personne dans sa génération, et surtout pas Picasso, son ami et de fait, son grand rival. L’idée d’étudier les appariements a quelque chose d’artificiel, … Lire plus

Revues : Commentaire et Le Débat, Printemps 2012, Books mai 2012

Commentaire, Printemps 2012 Bon numéro de printemps, avec une série d’articles de grands dirigeants d’entreprise (Bertrand Collomb et surtout Patrick Pélata), d’Olivier Coste et de Pascal Lamy sur la situation concurrentielle de l’économie française. Comme le montre probablement aussi l’ouvrage de l’ancien PDG de Saint-Gobain, La France doit choisir, il est probablement en train de se reformer un parti transversal, le Parti Industriel, celui des lointains héritiers de Saint-Simon et de Pierre Massé : renforcement industriel sans protectionnisme, cohésion sociale, progrès collectifs. A noter aussi, l’article d’Alain Besançon : Plaisir à lire Proust, intéressant parce qu’il traite Proust en auteur que l’on … Lire plus

Mon tour du Monde, d’Eric Fottorino

L’ouvrage de l’ancien directeur du Monde est surprenant. Il est d’abord mieux écrit et moins complaisant que la plupart des autobiographies, genre dont il relève sans en avoir l”air. Il est aussi riche de toutes sortes d’aperçus sur la difficulté à diriger un grand quotidien : rédaction  immature, infrastructure coûteuse et inadaptée, pression politique franche et directe, banquier sans pudeur ni scrupule, coordination de la rédaction “papier” et de la rédaction numérique rendue difficile par la différence dans les actionnariats sous-jacents, … Le récit des rencontre avec N. Sarkozy serait presque difficile à croire si tout dans le livre ne témoignait … Lire plus

Ridley Scott, Exodus Gods and Kings

Malgré le bien qu’on peut penser des péplums réalisés par Ridley Scott (Gladiateur ou Le Royaume des cieux, en particulier), il faut reconnaitre qu’il n’y a pas grand chose à sauver de son dernier opus, Exodus Gods and Kings. Certes, ce remake du célèbre film de Cecil B. de Mille, Les dix commandements, dépasse son modèle par la qualité des effets spéciaux, et les dix plaies de l’Egypte, la vague finale qui engloutit l’armée du pharaon sont spectaculaires.  Mais le film est vide. Et pourquoi faire de Ramsès une sorte de boss de la Mafia qui machonne du chewing-gum ? Pourquoi … Lire plus