Posts Tagged ‘ Universités ’

Raphaëlle Bacqué, Richie

Raphaëlle Bacqué, Richie

L’ouvrage de Raphaëlle Bacqué, Richie, consacré à l’ancien directeur de Sciences-Po Richard Descoings, ne peut laisser indifférent, quand bien même, comme l’auteur de ces lignes qui a enseigné plus de dix ans à l’Institut et qui a été associé (avec beaucoup d’autres) aux premières réflexions qui ont conduit au mouvement de réformes, on n’éprouverait aucune admiration pour le personnage. Raphaëlle Bacqué fait bien comprendre les drames intimes de Richard Descoing, qui n’appellent pas le commentaires mais plutôt la compassion. De quoi est fait un homme !  Elle fait surtout ressortir son talent de prestidigitateur, quand il propulse une école où se forme et se reproduit la noblesse d’Etat, pour prendre la vieille expression de Bourdieu, dans le cénacle des grandes institutions européennes ou américaines, quand il arrache aux entreprises ou à l’Etat les financements exceptionnels qui sont refusés aux universités. Il fallait du talent – tout comme il eut du talent pour convaincre un monde empesé que l’Institut d’Etudes Politiques devait s’ouvrir aux enfants des quartiers populaires, des ZEP.  C’est une évolution de l’école concernée et de la société...

Lire la suite »

Paris-Yale : le jeu des différences

Au moment où le campus américain devient une référence dans le grand débat sur l’enseignement supérieur en France,  notre ami Bruno Cabanes, Associate Professor au Département d’Histoire de Yale University, a bien voulu se livrer à une comparaison.  Il s’agit de vraies notes de terrain, par l’un des plus brillants spécialistes de l’histoire culturelle de la guerre et de la Grande Guerre, sur sa vie d’enseignant  au sein de la “Ivy League.” Un événement imprévu survint en cours d’année 2004: un poste s’ouvrait à Yale sur l’histoire sociale et culturelle de la guerre. À l’occasion d’un colloque en Belgique,  un collègue américain que j’avais connu dix ans plus tôt me prit à part et m’incita à déposer ma candidature.  Je venais de débuter à l’Université de Limoges comme maître de conferences.  Le poste me plaisait.  Mais je ne pouvais pas ne pas tenter le pari outre-Atlantique…j’ai donc décidé de postuler.  La procédure dura près de six mois: envoi du dossier, short list, puis oral sur le campus. Je découvrais le professionnalisme d’un recrutement, où chaque candidat de la short...

Lire la suite »