Posts Tagged ‘ Présidentielles 2017 ’

Valls : que va-t-il faire dans cette galère ?

Valls : que va-t-il faire dans cette galère ?

La prévision en politique est un art difficile. Le ridicule n’est jamais loin. C’est pourtant à ce jeu qu’on voudrait se livrer au sujet des présidentielles et précisément de la primaire du PS. Ce jeu concernera deux candidats qui ont intéressé cette revue, deux candidats au dessus du lot dans cette masse  instable qu’est devenue la Gauche : Valls et Macron. Valls sous les feux croisés Valls a contre lui, sans nuance, le bloc historique du PS qui ne lui pardonne pas son modernisme et son goût pour ce que ce bloc a toujours détesté : la troisième voie et le blairisme, auxquels elle n’a jamais rien compris. Ce bloc votera Hamon sauf si Aubry sait présenter un autre apparatchik tout aussi creux mais qui n’aura pas encore laissé paraître son insignifiance. Ajoutant à la confusion, Peillon vient de prêter son élégante silhouette à la stratégie anti-Valls. Ce n’est pas un crétin, mais sa seule légitimité est de jouer les utilités dans ce combat de sabotage. ‎Comptons sur cette Gauche pour nous reparler, pendant cinq mois, du care, de la réduction du...

Lire la suite »

Comment finir dans la dignité (pari pour 2017)

La Tour, Le tricheur

Dans notre dernier numéro, nous avions parié que François Hollande finirait par comprendre, à la fin de l’automne, que sa candidature aux présidentielles de 2017 serait tout bonnement incongrue. Comment se présenter quand on laisse un chômage plus important qu’au moment de son élection, quand on a perdu sa base électorale d’origine et que l’on est abandonné par toutes les composantes de sa majorité (symbolisées par Montebourg, Macron, les Verts, Hamon, Taubira…) ? Cette candidature, personne ne la souhaite, même à gauche, et elle lui garantit de rester dans l’histoire de la Vème République comme le président qui n’a même pas atteint le deuxième tour- soit pire que Jospin, dont la défaite de 2002 est surtout l’effet d’un mauvais concours de circonstances. Aux primaires de gauche, la défaite est même possible, ce qui serait le comble de l’humiliation. Tactique Le plan de bataille était clair : Sarkozy candidat de la droite allait provoquer un mouvement de coalition de la gauche unie et du centre, et le réflexe de se regrouper derrière une candidature raisonnable…Mais la gauche au sens large a...

Lire la suite »