Posts Tagged ‘ politiques publiques ’

L’Ebdo et le principe de réalité

Harpers weekly

Les difficultés qui ont frappé le nouvel hebdomadaire l’Ebdo n’ont rien pour étonner. La déconvenue est à la mesure des ambitions d’origine puisqu’il s’avère que le magazine aurait eu 8 000 abonnés seulement et vendu 8 000 à 10 000 exemplaires en kiosque, alors que les objectifs étaient de 70 000 abonnements et de 20 000 ventes au numéro par semaine. Même dans un contexte économique peu porteur pour la presse papier, loin derrière les hebdomadaires historiques tels L’Express ou Le Point, l’Ebdo a tout juste fait mieux que Pêche Mouche, Vélo tout terrain et Chasse et Marée1. La liquidation judiciaire n’est pas une surprise. Dans une situation comme celle-ci, il n’est pas judicieux de chercher des explications dans les choix éditoriaux, heureux ou malheureux, qui ont pu être faits par l’Ebdo. La publication d’une information relativement ancienne au sujet d’un ministre en exercice et de sa vie privée a peut-être dissuadé certains lecteurs de lire l’Ebdo ; elle aurait servi d’excuse à un investisseur pour se retirer. Parions-le cependant : le nombre de ces lecteurs choqués, dissuadés a été faible, et pour l’investisseur, ce...

Lire la suite »

2005-2015 : des larmes de crocodile

2005-2015 : des larmes de crocodile

Pour les dix ans des émeutes de 2005, les journaux publient de longs articles, à la teneur conforme à leurs orientations politiques, sur ce qui a changé et ce qui est resté en l’état dix ans après. Le Figaro veut montrer que la délinquance et l’islamisme se sont aggravés dans les banlieues de grandes villes. Libération, Le Monde 1 nous rappellent que la police se comporte avec beaucoup de brutalité avec les jeunes garçons d’origine africaine et que les discriminations les cantonnent aux lisières de la société. Culturalisme malveillant d’un coté, sociologisme de confort de l’autre. Les experts interrogés déplorent que les “politiques de la ville” se concentrent sur les questions d’habitat, et très peu sur les facteurs économiques et sociaux qui nuisent au progrès de ce groupe dans la société globale. Certains souhaitent que les moyens de l’Etat leur profitent davantage. Tous ces constats ont beau être vrais à leur façon, ils dissimulent une dimension que les sociologues de gauche et les éditorialistes de droite laissent de côté. Si la relégation de jeunes gens à racines non européennes...

Lire la suite »