Alexandre Cabanel, portraits de femme

Alexandre Cabanel, portraits de femme

Alexandre Cabanel (Montpellier 1823 – Paris 1889) était à la fois un peintre d’histoire et de genre, mais aussi un talentueux portraitiste du 19ème siècle. Pourtant il demeure encore méconnu, lui qui avait tout pour réussir. Jeune dessinateur précoce, il se distingua de ses pairs dès 1845 en remportant le prestigieux prix de Rome qui lui ouvrit les portes de la Villa Médicis qui reste comme la consécration d’un artiste. A Rome, ville de tous les messies de l’art, il y dévoilera son génie en peignant une jeune juive du Trastevere qu’il a finalement intitulé Albaydé, et l’effet sera immédiat : un nouveau peintre de genre est né. Ses plus gros clients et mécènes étaient avant tout issus de la bourgeoisie ou de l’aristocratie parisiennes mais aussi américaines. Des portraits mondains, il en fera à la pelle ce qui lui vaudra ce qualificatif d’académique en raison de ses relations bien placées. Mais Cabanel était avant tout un fin dessinateur et un très grand portraitiste. Grand érudit et amateur de théâtre, tout comme l’avait été Delacroix, il avait un faible pour Shakespeare...

Lire la suite »

Sarah Bernhardt, icône de la Belle Epoque

Sarah Bernhardt, icône de la Belle Epoque

Étonnante exposition que l’exposition Sarah Bernhardt à Dinard, en cet été 2016.  Les jolies salles de la villa les Roches Brunes présentent de nombreuses photos, des portraits de l’actrice, les très jolies robes qu’elle aurait pu porter, et qui justifieraient de longs développements sur l’érotisme 1900, mais se gardent bien de toute pensée sérieuse, profonde. C’est une exposition pour estivants en promenade, à qui l’on dit que Sarah Bernhardt fut un monstre sacré, une excentrique, qu’elle eut une grande influence sur les arts de son époque, l’une des premières aussi à monnayer sa réputation à une époque où la condition des actrices de théâtre est précaire, difficile.  Comme les esprits sont plus libres qu’autrefois, une salle rappelle qu’elle eut une vie sexuelle intense, avec des hommes et des femmes, en “femme libre”, et l’on montre les portraits des nombreux amants qu’on lui connaît : des acteurs, son médecin, sa confidente, différents auteurs dramatiques, des hommes politiques… Une vitrine expose sa légion d’honneur et des photos la représentant à la fin de sa vie recevant des hommages quasi-officiels. Belle illustration...

Lire la suite »

Clara Chichin

Clara Chichin

Clara Chichin est née en 1985, elle vit et travaille en région parisienne. Après un DEUG de philosophie à Paris 1 et un Master 1 en « Arts, Littérature et Pensée contemporaine » à l’Université Paris 7,  elle rentre aux Beaux-Arts de Paris dont elle sort diplômée en 2012. Clara Chichin a une pratique constante de la vidéo, l’écriture, la photographie sous forme de livres d’artistes, de vidéo ou d’accrochage. Elle donne à voir des œuvres intimistes, introspectives, parfois poétiques. Son travail a déjà été montré à Marseille, Paris, Toulouse, récemment au centre d’art contemporain photographique (Villa Pérochon) de Niort et à Athènes. Elle est l’un des photographe exposés à la Galerie Les filles du calvaire, à Paris du 2 au 30 juillet 2016, à l’invitation de Mme Anna-Alix Koffi, rédactrice en chef de la revue OFF the Wall, revue qui a eu l’occasion de présenter son travail. SOUS LES YEUX QUE QUELQUES MINUTES EPUISENT ” Clara Chichin réalise des photographies noir et blanc et en couleur, denses et contrastées, auxquelles elle associe des fragments de textes renvoyant à des instants...

Lire la suite »