Paul Valéry, 9 janvier 1941, sur Henri Bergson

Paul Valéry, 9 janvier 1941, sur Henri Bergson

La parution en août 2015 d’un intéressant roman de Judith Perrignon sur l’enterrement de Victor Hugo, Victor Hugo vient de mourir (L’iconoclaste), nous a donné l’idée de rechercher les mots prononcés lors des funérailles de grands écrivains, et de préférence, les mots prononcés par leurs pairs. Ndlr ——————————— Je pensais, au commencement de cette année qui  trouve la France au plus bas, sa vie soumise aux épreuves les plus dures, son avenir presque inima­ginable, que je devais exprimer ici les vœux que nous formons tous, absents et présents de cette Compagnie, pour que les temps qui viennent nous soient moins amers, moins sinistres, moins affreux que ceux que nous avons vécus en 1940, et vivons encore. Mais voici que dès les premiers jours de cette année nouvelle, l’Académie est en quelque sorte frappée à la tête. M. Bergson est mort samedi dernier, 4 janvier, à l’âge de quatre vingt un ans, succombant sans souffrance, semble-t-il, à une congestion pulmonaire. Le corps de cet homme illustre a été trans­porté lundi de son domicile au cimetière de Garches, dans les conditions nécessairement...

Lire la suite »

Notes rapides sur les beautés de l’Est

Notes rapides sur les beautés de l’Est

1. Dans un article aujourd’hui ancien, l’historienne Anne Applebaum1 se demandait d’où pouvaient bien venir ces jeunes beautés de l’Est qu’on voyait dans les restaurants chics de Londres depuis le début des années 90, ces jeunes femmes si belles qu’elles en paraissaient inhumaines. Aux femmes solides de l’époque communiste, avaient succédé des générations de femmes fatales. Les agences de mannequins, les magazines de mode attestaient du même phénomène : les beautés de l’Est avaient pris le dessus, et les jeunes filles russes, ukrainiennes, lettones… étaient particulièrement à l’honneur. Il ne pouvait s’agir de génération spontanée. Les mannequins modernes sont forcément les petites-filles des femmes soviétiques, notait Anne Applebaum. 2. Son article, moins frivole qu’il y parait, pointe le rôle de l’industrie de la mode : avant 1989, les femmes de l’Est ne disposaient pas des produits ou des vêtements qui rehaussent l’attrait physique. Les jeunes slaves des années 90 n’étaient pas plus belles que leurs grands-mères : elles avaient seulement accès à des techniques de présentation de soi inconnues avant 1989 ; elles bénéficiaient aussi d’un marché qui appelait...

Lire la suite »

Attentats : le piège

L’attentat de Nice, dit-on, a fait éclater l’unité républicaine qui avait suivi les attentats de janvier 2015 et peut-être encore ceux de novembre dernier. La droite républicaine, sincèrement ou pour ne pas être doublée par le Front national, critique violemment le gouvernement pour ce qu’il a fait ou omis de faire depuis dix-huit mois contre le terrorisme. La concurrence entre les candidats de droite joue aussi son rôle. Qui sera le plus martial ? Même François Juppé est obligé de virer à droite, au risque d’alimenter la panique. Cela posé, quelque chose appelle certainement débat. De bons experts tels François Heisbourg ou Michel Goya, d’autres encore… pointent depuis plusieurs mois les dysfonctionnements administratifs et les erreurs d’approche. Le gouvernement parait maintenant mal inspiré d’avoir refusé la commission d’enquête sur les attentats de novembre que les meilleurs experts appelaient de leurs vœux, à la fin de l’année dernière. Le consensus, cela se construit. La commission d’enquête parlementaire sur l’action de l’Etat face aux attentats de janvier et de novembre 2015, qui a rendu son rapport le 5 juillet, a servi de succédané, et personne ne pourra...

Lire la suite »