Numéro Printemps 2016

Pourquoi Valls doit démissionner (et annoncer sa candidature)

Le lancement de la campagne de France par le petit colonel Macron est, à gauche, le vrai événement de ce premier semestre. Elle signifie qu’une partie des élites gouvernementales s’est convaincue que François Hollande, malgré ses efforts désespérés pour paraître crédible, ne se représentera pas, et qu’il faut prendre position pour le moment où la vraie compétition sera ouverte1. It’s the economy stupid, disait Clinton François Hollande s’agite comme il peut pour se donner la gravitas d’un candidat à la présidentielle de 2017. Les ministres loyalistes sont rassemblés en séminaire. Des plumes amies, tel Dominique Villemot, font savoir que la situation économique s’est assainie, avec de bons résultats budgétaires, une meilleure compétitivité des entreprises et un train de réformes de modernisation. Moscovici fait un communiqué… Las, le chômage reste à un niveau qui témoigne de l’affaiblissement de l’économie nationale et du fait que la très petite croissance, qui vient d’ailleurs en partie de facteurs exogènes, ne créera pas d’emplois en nombre suffisant. Les réformes sont vidées de leur potentiel par une majorité parlementaire et des grèves qui les contestent...

Lire la suite »