Numéro Printemps 2015

Races, inégalités et opportunités économiques : comment change la carte des Etats-Unis

Races, inégalités et opportunités économiques : comment change la carte des Etats-Unis

Après le décès en avril 2015 de Freddie Gray, un Afro-américain de 25 ans, suite aux blessures reçues lors de sa détention par la police de Baltimore, et depuis les émeutes qui ont suivi dans cette ville, l’Amérique s’interroge à nouveau sur les questions d’inégalité raciale. L’essentiel de la discussion porte sur les brutalités policières, les perceptions de racisme et sur d’autres facteurs qui sont au cœur des préoccupations des élites progressistes, très vocales. La conjonction de ces divers facteurs sociaux est vue comme une « catastrophe pour l’Amérique », pour citer les propos d’un journaliste célèbre, Tavis Smiley, dans la revue Time Magazine. En revanche, bien peu d’attention a été accordée aux conditions de fond qui déterminent la mobilité sociale au sein des minorités, qu’il s’agisse des Afro-américains, des Latinos ou des Asiatiques. Pour étudier cette notion d’opportunité pour les minorités (racial opportunity), Wendell Cox, du Centre d’étude de l’urbanisme comme facteur de mobilité sociale (le Center for Opportunity Urbanism, basé à Houston) et moi-même avons mis au point un classement qui porte sur quatre facteurs décisifs : la structure des mouvements...

Lire la suite »

Cinéma : l’éthique au temps des catastrophes

Cinéma : l’éthique au temps des catastrophes

Bien sûr, il est aisé de disqualifier une réflexion qui prétendrait au sérieux en prenant pour objet une forme artistique généralement considérée comme inférieure. Il est vrai que la pensée française sur l’art et la littérature présuppose l’idée d’une hiérarchie entre les genres dont elle n’a pu se défaire depuis le XVIIIème siècle. Il s’agit pourtant d’une survivance de cette période lointaine davantage que d’un principe qui doit nécessairement guider l’appréciation des œuvres : que l’on pense à d’autres traditions, celle des États-Unis par exemple, et l’on verra que les distinguos subtils entre les types de productions artistiques, qui sont dans le domaine de l’esprit ce qu’étaient les titres de noblesse dans la société d’Ancien Régime, n’y ont pas davantage d’existence que les pairs de France ou les ducs à brevet dans le Wisconsin. De l’autre côté de l’Atlantique, le roman policier n’est pas structurellement considéré comme inférieur au roman psychologique, l’autobiographie à la littérature post-apocalyptique, des dignités diverses ne s’attachent pas aux œuvres en fonction de leur appartenance générique : il y a du récit, de la littérature, bonne...

Lire la suite »

Entretien avec un médecin de la banlieue parisienne (19 juillet 2015)

C’est un peu par hasard que nous avons rencontré celle que nous appellerons le Docteur X, médecin installé dans une ville de la région parisienne qui comporte plusieurs “cités sensibles”, selon l’expression consacrée. Comme tous les témoignages, le sien doit être mis en perspective : c’est sa perception, isolée, fragmentaire, la réalité, les situations étant toujours plus complexes que ce que l’on en voit de son angle à soi, mais il lui a semblé important de nous la communiquer, et il nous a paru intéressant de la publier.  Ndlr. _______________________________________________________ Vous exercez ici depuis combien de temps ? Cela fait 25 ans, c’était mon premier cabinet. Donc vous connaissez très bien l’endroit ? Oui, je connais très bien la vie quotidienne dans une banlieue où il y a beaucoup de français d’origine maghrébine et quelques français d’origine africaine, d’Afrique noire. Qu’est-ce qui s’est passé en janvier? Comment a-t-on vécu les événements autour de vous ? Suite aux attentats de Charlie-Hebdo et du supermarché Kacher, cela a été très tendu en fait, parce que beaucoup de gens se sentaient très stigmatisés et...

Lire la suite »

La question Snowden – Citizenfour au cinéma

La question Snowden – Citizenfour au cinéma

Dans une sorte de jeu de pistes, l’informateur anonyme qui se fait appeler « Citizenfour » mène la documentariste Laura Poitras des États-Unis à Berlin, et finalement à une chambre d’hôtel de Hong Kong. Là elle doit rencontrer celui qui, avant de tirer la sonnette d’alarme1 l’avertit en ces mots : « Je serai sans doute mis en cause immédiatement. Cela ne doit pas vous dissuader ».  Que propose-t-il en contrepartie du risque qu’elle s’apprête à prendre? Qu’a-t-il donc à offrir de si convaincant ? Il a en sa possession des informations dont les Américains doivent avoir connaissance. Le directeur de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), le Général Keith Alexander, « a menti au Congrès, et je peux le prouver» dit-il. Keith Alexander a affirmé sous serment que la NSA ne s’est jamais livrée à des opérations massives de surveillance civile, alors même que ces pratiques ont cours sur le sol américain sous les noms de code « PRISM » et « XKeyscore ». Citizenfour est aussi en mesure de prouver que tout comme le Général Alexander, le Général James Clapper, directeur du renseignement, a pris certaines distances...

Lire la suite »

La philosophie française en revue

La philosophie française en revue

Je n’étais pas allé au défilé du 14 juillet depuis des années. Cette fois il était exceptionnel, car il réunissait, derrière la légion étrangère et les chasseurs alpins, toute l’armée de la philosophie française. Sur « La Plus Belle Avenue du Monde » ils étaient tous là. Menant le cortège, sur son cheval, tenant d’une main sa rapière et de l’autre saluant les dames d’un sourire gascon enjoleur, Michel avait fière allure. Il n’avait pas fait grand-chose de sa vie, et s’était même enfui de la ville dont il était maire quand y parut la peste. Mais il avait passé son temps à lire agréablement dans sa librairie, qu’il avait ornée de maximes latines, pour conclure qu’il ne savait rien et qu’on vivait dans une branloire pérenne. Derrière lui un autre cavalier parti d’un bon pas, René, avait l’air encore plus fier de lui que Michel. Car lui pouvait prétendre savoir. Il avait brodé sur son pourpoint un petit blason, sable et or, sur lequel était écrit Cogito. Ainsi il pouvait, à tout moment où il contemplait...

Lire la suite »

Houellebecq, la soumission comme concept ?

Houellebecq, la soumission comme concept ?

Soumission est un ouvrage déplaisant, et on ne sait ce qu’il faut blâmer en premier : cette fascination de l’auteur pour une sexualité masculine figée sur les scénarios de l’industrie du porno, ces femmes qui n’ont pas d’intériorité, son goût pour le trivial et au fond, le plaisir torve avec lequel Houellebecq campe son personnage de tout petit bourgeois en déroute, plaisir qui est sa marque de fabrique.  En même temps, et l’affaire se complique, on voit très bien ce qu’il faut louer dans Soumission comme dans les précédents Houellebecq : la subversion de ce qu’il y a de trivial, de plat dans le langage contemporain (avec effets comiques à la clef), la description enjouée de la consommation industrielle qui devient la seule satisfaction intime de ses personnages1, les aperçus flegmatiques sur les questions les plus ridicules, transformées en problèmes d’époque – bref, tout un talent de satiriste. Reste que politiquement, même si les accusations de racisme et d’islamophobie portent à faux, le propos du livre est déplaisant. Une partie de la critique s’en est émue avant les attentats...

Lire la suite »

Les Balkans au carrefour des crises

Les Balkans au carrefour des crises

La crise ukrainienne consacre un changement de cycle historique majeur dont on peut mesurer dès à présent l’impact stratégique, impact qui pourrait bouleverser profondément l’agenda géopolitique et économique de ces prochaines années. Mais avant de revenir sur les implications de ce bouleversement géostratégique inaugurant cette période inédite de l’histoire européenne, il convient de prendre toute la mesure du  changement de donne politique intervenue en Grèce. En effet, la venue au pouvoir de Syriza  est susceptible de peser sur l’avenir de la zone euro et plus largement, d’ouvrir un questionnement sur les objectifs et les instruments des politiques macroéconomiques de l’Union européenne, dans une conjoncture économique encore incertaine. Nul doute que ce changement d’équation politique dans un pays voisin de l’Europe balkanique, pourrait entraîner des recompositions politiques au sein des états voisins mais aussi sur un plus vaste plan régional, et international, d’autant qu’il faut tenir compte du poids croissant de la Turquie, notamment en tant qu’incontournable pays de transit gazier, mais aussi d’une forte implication de la Chine et de la Russie, tant sur le plan économique que géostratégique....

Lire la suite »

Voices from a Paris classroom

Voices from a Paris classroom

Du 7 au 11 janvier, le monde entier avait le regard fixé sur Paris, cite des évènements terribles dont la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo marquait le commencement.  Au sein de la horde de journalistes qui couvraient ces attaques terroristes, les plus grands organes de presse américains tentaient non seulement de saisir chaque détail des évènements qui ont fait trembler Paris pendant plusieurs jours, mais aussi de comprendre la réaction de la France face à celles-ci, y compris au sein des salles de classes des écoles françaises, suivant la directive gouvernementale instaurant une minute de silence à midi le 8 janvier. En écrivant cet article, je me suis fixé comme but d’illustrer les défis auxquels j’ai dû faire face en tant que professeur, ainsi que les discussions que j’ai eues avec mes élèves alors même que ces évènements se déroulaient. Il me faut tout d’abord préciser que je suis musulmane, d’origine marocaine et française, née aux États-Unis; j’ai vécu et enseigné pendant une décennie à New York où j’ai vu de mes propres yeux la chute des...

Lire la suite »

Florence Henri au Jeu de Paume

L’exposition Florence Henri, au Jeu de Paume, est intitulée Miroir des avant-gardes 1927-1940, et c’est une expression heureuse : dans l’oeuvre de Florence Henri, se retrouvent toutes les grandes tendances qui ont fait la culture visuelle des cinquante premières années du XXème siècle. Au moyens de jeux de miroirs, elle commence par diffracter les formes, comme le faisait le futurisme et le cubisme ; elle épure ensuite, comme le recommandait le Bauhaus où elle étudie. Une image au moins, isolée,  fait penser à Rodchenko (Marseille, 1929). Ses fragments de ruines romaines sont comme un écho de celles que peignent De Chirico ou Max Ernst. Ses femmes à la chevelure déployée font écho à celles de Léger, de Picasso ou de Dora Maar. Tout ce qu’elle photographie est le fruit de son temps et de son milieu, et sans savoir qui elle est, on daterait et on situerait sans difficulté ce qu’elle produit, à l’intersection du Bauhaus et du surréalisme.  Pourtant si rien de ce qu’elle fait n’est original, si tous ces thèmes et bon nombre de ces procédés se retrouvent chez...

Lire la suite »

Raphaëlle Bacqué, Richie

Raphaëlle Bacqué, Richie

L’ouvrage de Raphaëlle Bacqué, Richie, consacré à l’ancien directeur de Sciences-Po Richard Descoings, ne peut laisser indifférent, quand bien même, comme l’auteur de ces lignes qui a enseigné plus de dix ans à l’Institut et qui a été associé (avec beaucoup d’autres) aux premières réflexions qui ont conduit au mouvement de réformes, on n’éprouverait aucune admiration pour le personnage. Raphaëlle Bacqué fait bien comprendre les drames intimes de Richard Descoing, qui n’appellent pas le commentaires mais plutôt la compassion. De quoi est fait un homme !  Elle fait surtout ressortir son talent de prestidigitateur, quand il propulse une école où se forme et se reproduit la noblesse d’Etat, pour prendre la vieille expression de Bourdieu, dans le cénacle des grandes institutions européennes ou américaines, quand il arrache aux entreprises ou à l’Etat les financements exceptionnels qui sont refusés aux universités. Il fallait du talent – tout comme il eut du talent pour convaincre un monde empesé que l’Institut d’Etudes Politiques devait s’ouvrir aux enfants des quartiers populaires, des ZEP.  C’est une évolution de l’école concernée et de la société...

Lire la suite »