Clara Chichin

juillet 2016

Clara Chichin est née en 1985, elle vit et travaille en région parisienne. Après un DEUG de philosophie à Paris 1 et un Master 1 en « Arts, Littérature et Pensée contemporaine » à l’Université Paris 7,  elle rentre aux Beaux-Arts de Paris dont elle sort diplômée en 2012. Clara Chichin a une pratique constante de la vidéo, l’écriture, la photographie sous forme de livres d’artistes, de vidéo ou d’accrochage. Elle donne à voir des œuvres intimistes, introspectives, parfois poétiques. Son travail a déjà été montré à Marseille, Paris, Toulouse, récemment au centre d’art contemporain photographique (Villa Pérochon) de Niort et à Athènes. Elle est l’un des photographe exposés à la Galerie Les filles du calvaire, à Paris du 2 au 30 juillet 2016, à l’invitation de Mme Anna-Alix Koffi, rédactrice en chef de la revue OFF the Wall, revue qui a eu l’occasion de présenter son travail.

SOUS LES YEUX QUE QUELQUES MINUTES EPUISENT

” Clara Chichin réalise des photographies noir et blanc et en couleur, denses et contrastées, auxquelles elle associe des fragments de textes renvoyant à des instants vécus. La photographie l’accompagne au quotidien comme un marqueur temporel, captant des moments privilégiés, des rencontres, ses relations avec sa famille et ses amis, des épiphanies, la solitude aussi. Foncièrement lié à l’intime, son travail cherche à aborder avec pudeur des thèmes aussi difficiles que la perte et le deuil d’un proche, à transcender une histoire personnelle pour en faire surgir une émotion poétique. Elle dessine ainsi les contours d’une autofiction habitée par la question de la disparition, trouvant ici justement à s’exprimer à travers la photographie, médium, s’il en est, de la trace, de « l’image en fuite » pour reprendre la formule employée par l’artiste. Parfois réalisés à partir de dispositifs ou de techniques classiques comme le sténopé, les clichés de Clara Chichin se déclinent et se déploient cependant sous des formes aussi diverses que l’édition, la vidéo ou l’accrochage, relevant dès lors du montage et de l’assemblage d’un matériau iconographique constitué au fil du temps, d’une mise en séquence d’où semble pouvoir surgir la possibilité d’une fiction. “  Raphaël Brunel, journaliste, commissaire et critique

Toutes les images ©Clara Chichin / Hans Lucas

Clara Chichin a fait l’objet de parution dans deux des huit volumes (5 & 8 ) de la revue OFF the Wall cultures photo, disponible à Paris : 0fr, le Bal Books, Palais de Tokyo, Centre Commercial, Colette, Yvon Lambert, Artazart, Le 29,  le Jeu de Paume, la Hune, Drugstore Publicis, La Chambre claire, Galerie Emmanuel Perrotin, Merle Moqueur au 104, et : Actes Sud-Arles, Foam et Atheneum Bookshop-Amsterdam, The photographers’ gallery et Somerst house- Londres, Hors Formats et Tipi Bookshop – Bruxelles.

 

 

 

Partagez cet article:

Tags:

Imprimer